PSG – FC Nantes : Match au sommet

psgfcn2

Que cela plaise ou déplaise à certains, cette confrontation entre le PSG et le Fc Nantes est bien un duel au sommet, le FCN pointant à la cinquième place, à seulement 2 points de Lyon, bien assis sur la troisième marche du podium.

Vous en voulez plus ? Nantes a fait le break avec le 6ème, l’ASSE, qui pointe maintenant à 5 points des nantais. Donc, quelque soit les résultats de cette 13ème journée, le FCN gardera sa cinquième place.

Face à la meilleure attaque d’Europe avec 39 buts marqués, la charnière centrale, vraisemblablement composée de Diego Carlos et Nicolas Pallois devra impérativement être épaulée par un Tatarusanu des grands jours pour éviter la purge. Les bookmakers ne s’y trompent pas car la cote pour une victoire nantaise est supérieure à 20. A la rédaction de planete-fcnantes, on a déjà misé une petite pièce sur l’improbable exploit.
Nicolas Pallois, hier, en conférence de presse, tentait de faire redescendre la pression : « Il faudra bien défendre. Mais, en face de nous, ça reste des joueurs de foot, ce n’est qu ‘un match avec trois points en jeu. C’est une rencontre comme une autre, une jour née de championnat avec onze joueurs de chaque côte. » Diego Carlos n’est pas plus impressionné : « Pour le selfie avec Neymar, j’attendrai d’être en équipe nationale avec lui. »

Côté parisien, Unai Emery a prévenu que, de par la qualité de la défense nantaise (3ème au classement), ses joueurs devront être patients. Cette patience pourrait donner des idées aux Canaris, et comme nous le disons en début de semaine, « Sur un malentendu … On ne sait jamais. »
Durant toute la trêve internationale, le coach nantais a tenté d’inscrire dans l’esprit des joueurs l’idée qu’ils devraient jouer « libérés » pour avoir une chance d’exister. « Le Bayern a perdu, Anderlecht a perdu. Là, je parle d’équipes de Ligue des Champions. Donc, Nantes peut perdre. » Comme il n’y a pas photo sur le plan footballistique, et même en mettant en place un bus à impériale, il faut bien tenter autre chose…

A Paris, Unai Emery devra certainement se passer des services de Thomas Meunier et Julian Draxler, diminués après les récentes rencontres internationales. Thiago Motta, qui devrait se faire opérer, ne sera pas dans le groupe.

En plus de Kalifa Coulibaly, Claudio Ranieri devra certainement se passer des services de Krhin, qui a quitté hier brutalement la séance d’entraînement (??), alors qu’il n’était pas blessé. Nakoulma, rentré tardivement de sélection, hier après-midi, n’a pas participé à la séance d’entraînement. Il ne devrait pas être titulaire samedi.

 

FacebookTwitterGoogle+Partager