SCO Angers – FC Nantes (0-2) : Un sursaut d’orgueil qui arrive bien tard

Le FC Nantes et le SCO d’Angers n’ayant plus rien à gagner ou a perdre lors de cette avant dernière journée de championnat, nous aurions pu nous attendre à une rencontre soporifique à l’image de ce que les deux équipes nous avaient habitué.

 

Nous avons eu finalement droit à un match plutôt agréable à regarder avec une équipe nantaise soucieuse de se racheter de ses multiples contre performances. Après un premier quart d’heure qui laissait craindre le pire, les Canaris se sont mis en ordre de marche. Bien en place, semblant concernés bien qu’émoussés, les hommes de Ranieri prenaient vite l’ascendant sur le derby malgré un taux de déchet toujours important.
Un superbe coup franc du gauche de 25 mètres de Lima et le premier but de la courte saison de Kalifa Coulibaly ont permis à Nantes de connaître un nouveau succès sur le terrain des angevins. Cette victoire ne change pas grand-chose puisque l’objectif européen avait disparu de l’horizon nantais.
Samuel Moutoussamy fut l’agréable surprise de la soirée nantaise. Percutant et intelligent dans son placement, il est malheureusement sorti sur blessure. Pour Sala, Rongier et Thomasson, il est grand temps que la saison se termine, les trois ont paru très émoussés.
Derrière, Tatarusanu, Pallois et Djidji (enfin à son poste) ont bien tenu la baraque.

Samedi, pour la dernière journée, en cas de succès contre Strasbourg, qui a sauvé sa tête hier soir, les Canaris pourraient même espérer terminer à la huitième place de Ligue 1 si dans le même temps Montpellier et St Etienne avaient la bonne idée de déraper. Une huitième place qui ferait grand bien aux finances du club mais qui attisera les regrets d’être passé si près d’une qualification pour l’Europa League.

 

Share