SM Caen – FC Nantes (3-2) : Quand l’attaque fait le taf, c’est la défense qui lâche…

Face à une valeureuse équipe de Caen, le Fc Nantes a manqué une nouvelle occasion de prendre le large au classement.

Le plus inquiétant dans l’histoire, c’est le secteur défensif, qui avait tenu à bouts de bras l’équipe durant la première partie de saison, qui se montre de plus en plus déficient au fil des matchs. Hier à Dornano, le FC Nantes a concédé sa troisième défaite en L 1 en 2018.
Depuis la reprise. il n’a glané que quatre points sur quinze possibles. Et c’est malheureusement ce nous présentions en pointant du doigt l’importance d’un mercato réussi.

Mais de mercato il n’y a point eu et le délitement est maintenant palpable. En plus, comme si plusieurs malheurs ne suffisaient pas, le corps arbitral a une fâcheuse tendance en 2018 à punir les Canaris (Affaire Chapron ?). Hier encore, il n’y avait certainement pas penalty sur la faute de Dubois qui a entraînée l’égalisation de Caen (35′). Avant cela, on aurait aimé qu’une obstruction de Djiku sur le même Dubois soit sanctionnée d’un carton rouge, et non jaune (22′).
« Je ne sais pas comment les arbitres jugent, mais à chaque fois c’est contre nous » s’est lamenté Emiliano Sala. « Après, on a aussi commis des erreurs. On prend des buts sur un penalty inexistant et deux coups de pied arrêtés. »
Car au delà des décisions arbitrales contestables, le Fc Nantes, qui s’est incliné sur 3 erreurs défensives, paye ses carences. La palme du flop revient incontestablement à Andrei Girotto, coupable de deux erreurs de marquage qui ont entraîné les deux autres buts de Caen (52′, 80′). Un point en moins pour Claudio Ranieri, comme le souligne ce matin le quotidien l’Equipe, qui hier a plutôt subi le match. Il a remplacé à la 81ème son élément le plus rayonnant au milieu, Rongier, par Ngom, et n’a sorti Girotto qu’à la 83ème alors que le mal était fait depuis longtemps concernant le Brésilien. Hier, Abdoulaye Touré, le meilleur Nantais de la phase aller, a débuté sur le banc pour la troisième fois d’affilée en L 1, officiellement pour qu’il se repose a justifié Ranieri. Mouais …

Sur le plan offensif, comme d’habitude, énormément de déchets et un Thomasson pour une fois aux abonnés absents. Emiliano sala, combatif à souhait, a encore étalé sa maladresse, malgré une passe lumineuse sur le premier but. Le rayon de soleil est venu du côté de Yacine Bamou, auteur de deux buts somptueux et qui s’est malheureusement blessé en fin de rencontre.

C’est en seconde mi-temps que le Fc Nantes a laissé filer le match. « En début de seconde période, on a récupéré un peu moins de ballons hauts, on s’est un peu plus découverts, on était un peu moins équilibrés. » analyse Valentin Rongier.
Face à la plus mauvaise attaque de L1 et une formation incapable de s’imposer chez elle depuis le 25 novembre, les Canaris ont donc lâché prise et font du surplace au classement. Ils sont maintenant dans l’obligation de prendre les trois points dimanche prochain lors de la réception de Lille, en forme ascendante depuis l’arrivée de Christophe Galtier sur le banc.

result-caen-2018

 

Share