Sauf si vous venez de naître, vous n’êtes pas sans savoir qu’un attaquant a fait les beaux jours du Fc Nantes durant sept saisons de 2007 à 2014.

 

Un attaquant productif, c’est justement ce qui aura manqué aux Canaris pour accrocher l’Europe cette saison. Ce sera tout du moins l’analyse des observateurs du football qui auront noté qu’avec un but en plus ici ou là, le FCN ne se poserait pas la question de savoir si une place européenne était encore envisageable.

Malgré une réputation de « joueur difficile » et parfois colérique, Filip Djordjevic avait su se faire apprécier par toutes les composantes du club et par les entraîneurs successifs pour son travail acharné à l’entraînement pour toujours être au top. Le Serbe (30 ans) vit une saison blanche à la Lazio Rome après avoir refusé de rejoindre l’Atalanta Bergame en janvier, et son contrat expire en juin.

Djordjevic aurait mandaté des agents français pour revenir en L 1. Des contacts auraient été noués avec Montpellier, où l’entraîneur Michel Der Zakarian le connait bien après l’avoir dirigé au FCN.

Arrivé à l’âge de 19 ans au FC Nantes, Filip Djordjevic avait déclaré au moment de son départ en 2014 : « Nantes est mon club de cœur. Ce sera difficile cet été de reprendre les entraînements avec de nouveaux coéquipiers et dans un nouveau club, mais c’est aussi la vie d’un footballeur. Je voulais remercier tout le monde. Je sais que les supporters sont derrière moi depuis que je suis là. Je n’ai jamais eu le moindre problème ici. Je resterai Nantais toute ma vie. »

C’est donc le moment de mettre en chantier cette philosophie. Puisse Waldemar Kita s’intéresser au dossier !