Même si sur le plan sportif, tout va à vau-l’eau, et que vraisemblablement le Fc Nantes devra encore se contenter du seul maintien comme trophée pour la saison 2017-2018, il y a au moins un point positif qui place le club parmi les meilleurs des championnats de France Ligue 1 et 2 confondus.

 

Selon les chiffres du journal l’Equipe, les bilans cumulés des clubs de L 1 et de L 2 seraient à nouveau déficitaires. Les comptes des clubs de Ligue 1 et de Ligue 2, qui étaient sortis du rouge après sept saisons consécutives de déficit, ont à nouveau dérapé. Le rapport de la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG), qui doit être publié demain, va en effet montrer que le résultat net cumulé des deux divisions, au 30 juin dernier, dégage un solde négatif de 101 millions d’euros.
Dans le détail, la Ligue 1 a perdu 93 M€. II s’agit d’une rechute pour le football professionnel français, qui avait sorti la tête de l‘eau, au 30 juin 2016, avec un solde positif de 3 M€ .

Dans ce climat de morosité ambiante, Le FC Nantes fait figure de bon élève et a en effet de nouveau enregistré un résultat net positif lors de l’exercice 2016-17, en améliorant considérablement son résultat d’exploitation. Tandis que la SASP FC Nantes a enregistré un résultat net à hauteur de 0,525 M€ en 2015-16, le club a de nouveau affiché des profits l’an dernier avec un résultat bénéficiaire à hauteur de 0,459 M€.

Selon le média Ecofoot, l’embellie est notamment liée à une progression importante de chiffre d’affaires. Le FC Nantes a généré des produits d’exploitation de l’ordre de 45 M€ la saison dernière, soit un montant en hausse de plus de… 10 M€ par rapport au précédent exercice. Une forte progression qui est en grande partie due à la hausse des dotations télévisuelles perçues par le club. Au total, le FCN a perçu plus de 27,5 M€ de recettes TV contre 17,5 M€ lors de la saison précédente. Une augmentation que le FC Nantes doit à ses bonnes performances obtenues l’an dernier sur le plan sportif, grâce notamment au passe éclair de Sergio Conceiçao qui a redonné des couleurs aux Canaris.

« Tout cela vient confirmer que le club est très bien structuré », se réjouit Waldemar Kita.