Waldemar Kita en pleine réflexion pour la succession de Claudio Ranieri

A deux journées de la fin du championnat et alors que le FC Nantes a perdu toutes ses chances de terminer à une place honorable, Waldemar Kita a ouvert le dossier de la succession de son entraîneur, désigné « persona non grata » en interne.

 

La sélection italienne serait en train de passer sous le nez de Claudio Ranieri au profit de Mancini, mais le Mister aurait des touches en Premier League, notamment à Tottenham qui souhaite remplacer Mauricio Pochettino. Reste un bras de fer entre le président et son coach pour les éternelles histoires de gros sous…

En attendant, le président nantais a déclaré ouvert le dossier de la succession. Waldemar Kita aurait souhaité enrôlé Jocelyn Gourvennec mais l’ancien bordelais ne serait pas chaud à l’idée d’être présidé par un homme avec qui il sait d’avance qu’il aura des problèmes …
Parallèlement, Waldemar Kita serait toujours sensible au charme des entraîneurs étrangers. Après un portugais, un italien, il pourrait s’agir d’un belge, la Belgique étant un territoire bien connu du président. En effet, depuis son arrivée aux manettes du club à l’été 2007, il y a domicilié à Bruxelles la holding qui détient le club: Flava Groupe.

Selon les informations du journaliste d’Eurosport François David, certains profils d’entraîneurs belges auraient été cernés, notamment ceux de Michel Preud’homme, champion de Belgique en 2016 avec Bruges mais qui semble plus intéressé par le Standard de Liège, Francky Vercauteren, l’ancien entraîneur d’Anderlecht et de Genk qui vient de quitter Le Cercle Bruges ou encore Marc Wilmots, ancien sélectionneur de la Belgique et de la Côte d’Ivoire…

 

Share