Accueil Flash Les attaques fusent de toutes parts

Les attaques fusent de toutes parts

Après Pierre Ménès, c’est au tour de Denis Balbir de passer Waldemar Kita à la sulfateuse en critiquant en quelque sorte son mode de recrutement.

« Je veux bien qu’on porte beaucoup d’affection à coach Vahid. J’en ai moi-même. » déclare le journaliste. « A Nantes, j’ai l’impression que ce soit Cardoso, Vahid, la boulangère ou mon grand-père, c’est la même chose. L’effectif est comme il est. Soit les joueurs ne sont pas très bons, soit juste très moyens, soit certains ont le moral dans les chaussettes. Pour moi, le problème est autre que footballistique. Peut-être faudrait-il recruter un psychologue pour remettre les joueurs dans le bon sens … »